Chez les enfants et les jeunes, les examens sont source de stress et d’un cocktail d’émotions. Ceux-ci malheureusement créent relativement le vide dans l’esprit bien que les révisions soient faites. Cela dit, la préparation mentale avant les épreuves est fondamentale. Il faut une concentration vive pour pouvoir accéder facilement à ses ressources et aux éléments acquis le jour J. Zoom sur la préparation mentale avant l’exam.

Le stress et son influence sur les fonctions cognitives

Au moins une fois dans votre vie, vous avez déjà connu cette expérience :

Vous avez étudié pendant des jours, même durant des semaines histoire de bien vous préparer pour un examen. Vous avez investi beaucoup de votre temps dans l’espoir de réussir. Toutefois, en dehors de cette préparation technique, vos pensées se sont maintes fois focalisées sur des scénarios sombres traduisant votre insuccès. Vos imaginations vont jusqu’à vous faire croire que si vous ne réussissez pas vos parents ou vos amis vont se moquer de vous. Vous êtes alors presque convaincu que vous n’allez pas trouver un emploi. Toutes ces idées négatives sont à l’origine d’un cocktail d’émotions qui tombent mal.

examen préparation
Préparation mentale et technique avant examen

Le stress vous submerge et le vide vient même vous envahir l’esprit comme si vous n’aviez rien appris. Vous ne vous souvenez pas de la plupart des leçons que vous croyez pourtant avoir retenues. Toute la préparation ne servira à rien du moment que le stress impacte sur vos fonctions cognitives. Il va donc falloir se préparer mentalement au risque de ne se rappeler de quoi que ce soit.

La préparation mentale avant l’exam

Sans doute, vos parents et vos profs vous disent tous le temps que tout votre avenir dépend de votre réussite à un examen. Ils vous disent que vous avez intérêt à poursuivre vos études à l’université (dans la meilleure université) et à trouver par suite un emploi stable et sécurisant. Si vous stressez pendant les examens, c’est sûr que vous croyez fortement au fait que si vous les ratez, tous vos rêves vont éclater comme un ballon ayant touché une aiguille.  Ce processus mental constitue un poids vous exposant à plus de mal que de bien. Il crée une peur inutile, car il n’y a pas d’année perdue.

Même si vous n’y accédez pas dans l’immédiat aux études de vos rêves ou au métier de vos rêves, cela ne veut pas dire que vous n’y arriverez pas. Une « année perdue » comme vous le pensiez est une année supplémentaire qui vous permettra de mieux vous préparer. Aussi, qui dit qu’après l’obtention du bac, vous irez tout de suite à l’université ? Vous avez le droit de ne pas réussir, parce qu’un échec ne traduit pas l’incompétence, c’est plutôt une opportunité au moyen de laquelle vous apprendrez de vos erreurs pour mieux trouver votre voie.

Pour éviter le stress et les émotions qui ne font que du mal, il convient de commencer par accepter mentalement l’échec. Le fait d’accepter l’option d’un éventuel insuccès ne signifie pas que vous avez cessé d’investir. Bien au contraire, il révèle que vous êtes à même d’utiliser toutes les possibilités et toutes les ressources possibles. Il faut garder à l’esprit qu’un examen est une étape de la vie comme une autre donc ne soyez pas paralysé par votre vision du « fin du monde ».

 Optimiser la concentration dans la préparation à l’exam

En phase de préparation à l’exam, il est important d’apprendre à bien se concentrer. Si vous êtes le genre de personne qui se sent déranger par le moindre bruit, vous devrez réaliser régulièrement l’exercice suivant.

Installez-vous confortablement sur un fauteuil ou sur votre lit

  • Fermez les yeux
  • Commencez la visualisation
  • Pensez à un objet particulier (peluche, stylo, bibelot ou autre)
  • Visualisez non-stop l’objet pendant 8 minutes
  • Observez à travers l’écran mental toutes les caractéristiques de cet outil (le son émis, le toucher…)

Amusez-vous en visualisant régulièrement le même objet ou un autre. Au moment de l’examen, vous serez comme anesthésier et insensible aux moindres murmures.

visualisation d'un objet
Visualiser un objet en particulier dans tous ses aspects

Vous allez constater que durant les 20 premiers seconds, pendant la pratique de l’exercice susmentionné, des pensées parasites vont vous venir à l’esprit. Cela ne constitue pas un problème. Revenez en douceur vers la pensée de l’objet de votre choix.  Au fur et à mesure, la durée de l’entraînement se prolonge sans qu’une idée intrusive s’impose. Au bout de quelques semaines, vous maîtrisez l’art de la concentration.

Il est également possible de visualiser la réussite et remplacer les pensées négatives par des pensées positives. Vous pouvez par exemple songer à votre moment de gloire. Vous pouvez vous initier à ce type de visualisation en utilisant la technique PNL. La programmation neurolinguistique contribue à la réussite de la vie tant sur le plus plan professionnel que personnel. Elle vise à développer vos ressources et à vous aider à avoir plus de confiance en vous-même. La confiance en soi est importante si l’on souhaite obtenir ce que l’on veut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *