La thérapie brève (ou psychothérapie brève, thérapie à court terme planifiée) est un terme générique pour une variété d’approches de psychothérapie à court terme, orientée vers la solution.

Qu’est-ce qu’une thérapie brève ?

La thérapie brève, aussi appelée thérapie brève axée sur la solution (TBAS), est un type de thérapie qui accorde beaucoup plus d’importance à la discussion des solutions qu’aux problèmes. Bien sûr, vous devez discuter du problème pour trouver une solution ! Mais au-delà de comprendre quel est le problème et de décider comment le résoudre, la thérapie axée sur la solution ne s’attardera pas sur chaque détail du problème que vous vivez.

Problème thérapie brève
Recourir à la thérapie brève en cas de problème ou de traumatisme

La thérapie brève axée sur la recherche de solutions ne nécessite pas de plonger profondément dans votre enfance et dans la façon dont votre passé a influencé votre présent. Au lieu de cela, il enracinera fermement vos séances dans le présent tout en travaillant vers un avenir dans lequel vos problèmes actuels auront moins d’impact sur votre vie.

Histoire de la thérapie brève

Cette consultation centrée sur la recherche de solution est née dans le domaine de la thérapie familiale dans les années 1980. Les créateurs Steve de Shazer et Insoo Kim Berg ont remarqué que la plupart des séances de thérapie étaient consacrées à discuter des symptômes, des problèmes et des problèmes.

Thérapie brève
Thérapie brève – passe partout

De Shazer et Berg ont vu une occasion de soulager plus rapidement les symptômes négatifs grâce à une nouvelle forme de thérapie qui met l’accent sur la résolution rapide et précise des problèmes plutôt que sur une discussion continue du problème lui-même.

Le mot « bref » dans la thérapie brève axée sur la solution est essentiel. L’objectif du TBAS est de trouver et de mettre en œuvre une solution au(x) problème(s) dès que possible. Ceci afin de minimiser le temps passé en thérapie et, surtout, le temps passé à lutter ou à souffrir.

Les avantages d’une thérapie brève

La thérapie brève diffère des autres types en mettant l’accent sur un problème spécifique et sur une intervention directe. En bref, le thérapeute assume la responsabilité de travailler de façon plus proactive avec le client afin de traiter plus rapidement les conditions cliniques et subjectives.

Plutôt que l’analyse formelle des causes historiques de détresse, l’approche consiste à aider le patient à voir le présent dans un contexte plus large et à utiliser une compréhension plus fonctionnelle. En prenant conscience de ces nouvelles connaissances, les patients qui réussissent subiront de facto un changement spontané et génératif.

Changement
Stimuler un changement

La thérapie brève est souvent hautement stratégique, exploratoire et axée sur les solutions plutôt que sur les problèmes. Elle se préoccupe moins de la façon dont un problème est survenu que des facteurs actuels qui le soutiennent et qui empêchent le changement. Les thérapeutes brèves n’adhèrent pas à une approche « correcte », mais acceptent plutôt qu’il existe de nombreuses voies, dont l’une ou l’autre peut s’avérer bénéfique ou non en fin de compte.

Théorie de la thérapie brève axée sur la solution

Contrairement aux formes traditionnelles de thérapie qui prennent du temps pour analyser les problèmes, la pathologie et les événements de la vie antérieure, la thérapie brève axée sur la recherche de solutions se concentre sur la recherche de solutions dans le présent et sur l’exploration de l’espoir que l’on a de trouver une solution plus rapide à ses problèmes dans le futur. Cette méthode adopte l’approche selon laquelle vous savez ce que vous devez faire pour améliorer votre propre vie et, avec le coaching et le questionnement appropriés, vous êtes capable de trouver les meilleures solutions.

Le modèle TBSA est basé sur les hypothèses suivantes :

  • Le changement est constant et certain ;
  • Remettre en cause le comportement à modifier ;
  • Envie de changer ;
  • S’auto soigner en thérapie et doivent se fixer ses propres objectifs ;
  • Les patients ont déjà les ressources et les forces nécessaires pour résoudre leurs problèmes ;
  • La thérapie est à court terme ;
  • L’accent doit être mis sur l’avenir étant donné que les antécédents du patient ne sont pas un élément clé de ce type de soin.
Stimuler l'enthousiasme
Stimuler l’enthousiasme : travail du psy

Sur la base de ces hypothèses, le modèle demande aux thérapeutes de faire ceci :

  • Posez des questions plutôt que de « vendre » des réponses ;
  • Notez le atouts du patient et l’encouragez en fonction ;
  • Renforcez les forces du sujet ;
  • Stimuler les ressources et les compétences générales du client pour résoudre ses propres problèmes ;
  • Travailler avec ce que les gens peuvent faire plutôt que de se concentrer sur ce qu’ils ne peuvent pas faire ;
  • Repérer les comportements qu’un client adopte déjà et qui sont utiles et efficaces;
  • Trouver de nouvelles façons de faciliter la résolution de problèmes grâce à ces comportements ;
  • Se concentrer sur les détails de la solution plutôt que sur le problème

Quand se tourner vers la thérapie ?

La thérapie brève peut être utilisée seule en tant qu’intervention thérapeutique ou en association avec d’autres styles et traitements thérapeutiques. La TBAS a été appliquée avec succès en thérapie individuelle, de couple et familiale. Les problèmes auxquels elle peut s’attaquer sont très variés, allant des facteurs de stress normaux de la vie aux événements de la vie qui ont un impact important.

Elle est utilisée pour traiter des personnes de tout âge et une variété de problèmes, y compris les problèmes de comportement de l’enfant, le dysfonctionnement familial, la violence familiale ou envers les enfants, la toxicomanie et les problèmes relationnels.

Bien qu’elle ne guérisse pas les troubles psychiatriques comme la dépression ou la schizophrénie, la TBAS peut aider à améliorer la qualité de vie des personnes qui souffrent de ces troubles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *