Regardons les choses en face. La thérapie peut être coûteuse. Dans un monde idéal, tous ceux qui en ont besoin ou qui le souhaitent pourraient se permettre de consulter un grand psy et y avoir accès. Mais, aussi merveilleuse que soit la thérapie (pour n’importe qui, pas seulement pour les personnes qui souffrent de problèmes de santé mentale), elle n’est pas toujours possible pour tout le monde. D’abord, elle peut être coûteuse, même si votre assurance la couvre (ce qui n’est pas le cas de tous les régimes d’assurance). Et même si vous pouvez vous le permettre, il peut être difficile de trouver un psy avec qui vous serez à l’aise pour partager toutes vos pensées et sentiments. Peut-on vraiment substituer telle ou telle solution à la consultation d’un psy ?

Si, pour quelque raison que ce soit, vous ne pouvez pas suivre une thérapie, vous méritez tout de même que l’on vous aide à gérer vos problèmes. Bien qu’il n’y ait absolument rien de mieux qu’un thérapeute, nous devons tous trouver un moyen d’y arriver. La bonne nouvelle, c’est que vous avez d’excellentes options. Voici cinq thérapies alternatives pour réussir à avoir un mental d’acier et acquérir un bien-être moral.

5 façons d’améliorer votre santé mentale sans dépenser une tonne d’argent pour un psy

Il n’est pas toujours facile ou abordable de consulter un psy. Mais ça ne veut pas dire que vous ne pouvez avoir recours à d’autres alternatives !

Pratiquez la méditation de pleine conscience pour substituer un psy

La pleine conscience semble être tout à fait le mot à la mode ces derniers temps, et pour de bonnes raisons. Cette forme de méditation peut vous aider à gérer les symptômes liés à l’anxiété, la dépression et autres problèmes de santé mentale.

La méditation peut être un excellent moyen d'éclaircir votre esprit
La méditation peut être un excellent moyen d’éclaircir votre esprit

Le but de la pratique de la méditation est d’être conscient, d’observer et de remarquer les pensées, les sentiments et l’état de votre corps sans devenir réactif ou fusionné avec eux. Il faut un certain temps pour bien le reconnaître, mais une fois que c’est fait, cela peut aider à réinitialiser les messages négatifs qui se répètent encore et encore dans votre tête.

Pratiquez un peu de thérapie cognitivo-comportementale  » à la maison  » pour substituer un psy

Selon le Psychothérapeute Mike Dow ; nous nous empoisonnons nous-mêmes. Selon lui, dans nos schémas de pensée, il y avait sept pièges qui pourront déclencher une faible estime de soi, l’anxiété, la dépression et autres états moins qu’optimaux.

« Si vous pouvez faire attention à ces schémas de pensée et leur parler, vous pouvez être votre propre thérapeute « , dit-il. Alors, quels sont exactement ces pièges ?

Paralysie-analyse :

Être coincé ou en train de mijoter dans ses propres pensées.

Exemple :

« Je devrais travailler mais je n’arrête pas de penser à ce que mon patron m’a dit. »

Permanence :

Utiliser le passé ou le présent pour juger l’avenir.

Exemple :

« Je ne me remettrai jamais de ce divorce. »

Personnalisation :

En supposant qu’il se passe quelque chose à cause de vous.

Exemple :

« Je n’ai pas eu cet emploi parce que je ne suis pas assez intelligent. »

Thérapie sans thérapeute
Thérapie sans thérapeute

Envahissement :

Permettre à un problème dans votre vie d’envahir tous les aspects de votre vie.

Exemple :

« J’ai eu une mauvaise journée au travail, donc je vais annuler mon dîner et sauter le yoga. »

Pessimisme :

Toujours à croire le pire sur tout.

Exemple :

 » Si je continue à me sentir comme ça, j’aurai probablement une crise de panique lorsque je conduirai et que je frapperai quelqu’un. Comment pourrais-je vivre avec cette culpabilité ? »

Polarisation :

Voir les choses comme un ou deux, oui ou non.

Exemple :

 » J’ai mangé un bonbon après le déjeuner aujourd’hui « . Je suppose que le plan d’alimentation saine d’aujourd’hui est un échec total. »

Médium :

Sentiment sûr que vous savez ce qu’une autre personne pense sans que cette personne ne vous dise ce qu’elle ressent. Ou vice-versa.

Exemple :

« Je sais qu’elle ne m’a jamais aimé de toute façon. »

Examinez les options peu coûteuses ou gratuites pour substituer un psy couteux

Si vous êtes à court d’argent, mais que vous voulez vraiment passer du temps avec un psy autorisé, il vaudrait peut-être la peine de vérifier certaines des options à faible coût ou sans frais dans votre région.

Métier psychologue
Métier psy

Certains thérapeutes font des rabais – où vous payez ce que vous pouvez vous permettre – tandis que d’autres offrent des services gratuits tels que le counseling individuel et/ou la thérapie de groupe à un nombre limité de patients. Si vous habitez près d’une université, téléphonez au département de psychologie des cycles supérieurs et demandez s’il y a un centre de counseling gratuit pour les gens de la communauté.

Trouvez des collaborateurs pour substituer un psy

Si cela ne vous dérange pas de vous confier à un groupe d’étrangers, alors un groupe de soutien à faible coût ou sans frais pourrait valoir la peine d’être examiné. Souvent, la thérapie de groupe et les groupes de soutien rassemblent des gens qui partagent une préoccupation commune, comme l’anxiété, les troubles de l’alimentation ou le trouble obsessionnel-compulsif. Généralement, ils sont dirigés par un professionnel de la santé mentale. Mais dans certains cas, un membre du groupe pourrait être celui qui mène la meute. Il est judicieux d’appeler à l’avance et de demander qui modère le groupe.

Groupe de soutien - thérapie de groupe
Optez pour un groupe de soutien ou une thérapie de groupe

Vivre à l’envers

La plupart d’entre nous permettent à des objets extérieurs de nous définir. L’argent, la carrière, les voitures, l’esthétique, l’opinion des autres. Avec cet état d’esprit, il est presque impossible d’être une version authentique de nous-mêmes. Nous transformerons notre vérité pour qu’elle corresponde à ce qui se passe dans le monde qui nous entoure, et nous perdrons notre voix et notre authenticité dans ce processus. Au lieu de cela, le monde laissera sa marque sur nous. Nous nous promènerons alourdis par la parole qui devrait, en nous comparant aux autres, avec un désir constant de chasser ce qui est à l’extérieur de nous-mêmes. C’est impossible de vivre à son plein potentiel quand on vit si obsédé par l’extérieur.

Confiance en soi
Acquérir la confiance en soi et la maîtrise de soi

Vivre à l’envers signifie aussi ne pas avoir de sentiments à l’intérieur. Les sentiments piégés se transforment en colère et en ressentiment. On finit par porter ce poids. Pour traverser la vie avec une poitrine de gorille, avec certitude et transparence, nous devons décharger ce que nous portons. Le trésor n’est pas à l’extérieur : ce qui nous rend précieux, c’est ce qui est à l’intérieur. Donc, si nous choisissons de vivre à l’envers, nous partagerons notre valeur avec le monde. C’est vraiment un choix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *