Beaucoup de gens ont probablement entendu le terme « psychologie positive« , mais savent peu de choses sur ce qu’il signifie dans la pratique. La psychologie positive vise à trouver des moyens d’améliorer la vie des gens et avoir un mental en béton !

« Le but de la psychologie positive est de catalyser un changement dans la psychologie d’une préoccupation de réparation des pires choses de la vie à la construction des meilleures qualités de la vie. »

– Martin Seligman

La psychologie positive suggère que se débarrasser de la maladie, de l’invalidité, de la dépression, du crime et des autres problèmes de la vie est important, mais pas suffisant. Les gens devraient être capables non seulement de survivre à la vie, mais aussi de s’épanouir et d’en profiter. Des interventions positives sont introduites dans les écoles et les lieux de travail pour aider les gens à se sentir bien et à être plus productifs.

joie, positive
Psychologie positive différent de la pensée positive

Cette compréhension scientifique se traduit par de multiples exercices et interventions visant à accroître la satisfaction de vivre, le bien-être, les émotions positives ou d’autres états désirables chez les individus, les organisations et les sociétés. C’est ce qui en fait une science appliquée.

Cinq exemples d’interventions en psychologie positive

Une fois que vous commencez à faire l’effort de vous  » réveiller  » – c’est-à-dire d’être plus attentif à vos activités – vous commencez soudainement à apprécier beaucoup plus la vie. – Robert Biswas-Diener

1. Journal de Gratitude

C’est probablement l’une des interventions les plus connues en psychologie positive. Robert Emmons, le plus grand expert mondial de la gratitude, définit la gratitude comme suit :

” Un sentiment d’émerveillement, de reconnaissance et d’appréciation de la vie. »

La gratitude est un grand tampon contre les émotions négatives telles que l’envie, l’hostilité, l’inquiétude et l’irritation. Il s’agit de se concentrer sur le moment présent et d’apprécier ce qui est au lieu de se concentrer sur ce qui pourrait être.

Thérapie, psychologie positive
Thérapie de psychologie positive

Si vous aimez écrire, tenir un journal de gratitude est une excellente façon de pratiquer la gratitude. Choisissez un moment de la journée où vous pouvez réfléchir et vous détendre pendant un moment et réfléchir sur les 3 à 5 choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant, peu importe qu’elles soient petites ou grandes.

Essayez de faire cela tous les jours pendant une semaine et remarquez comment vous vous sentez. Comme pour toutes les différentes activités, vous devrez peut-être personnaliser cet exercice pour qu’il corresponde le mieux possible à vos caractéristiques et à vos valeurs.

2. La visite de reconnaissance

Les chercheurs ont constaté que la pratique de la gratitude peut être particulièrement efficace lorsqu’elle est exprimée directement à une autre personne.

S’il y a quelqu’un qui a eu un impact significatif dans votre vie, quelqu’un qui s’est donné du mal pour vous aider ou vous soutenir, ou quelqu’un que vous vous sentez très heureux d’avoir dans votre vie, écrivez une lettre de gratitude à cette personne. Exposez en détail ce qu’il ou elle a fait et exprimez votre appréciation en termes concrets.

Puis, si possible, faites en sorte que vous puissiez lire la lettre à haute voix à cette personne, soit lors d’une journée spéciale, soit simplement au hasard. Dans le cadre de ma maîtrise exécutive en psychologie positive, nous avons fait toutes les interventions en psychologie positive et nous avons constaté que c’était l’une des plus puissantes.

3. Meilleur soi possible

Laura King, professeure à l’Université du Missouri, en Colombie, a conçu une intervention optimiste systématique.

Elle a demandé aux participants de venir à son laboratoire pendant quatre jours consécutifs. Chaque jour, elle demandait aux participants de prendre vingt minutes pour écrire une description narrative de leur « meilleur soi futur possible ». Ensuite, elle leur demandait essentiellement d’envisager le meilleur avenir possible pour tous les différents domaines de leur vie.

Psychologie positive : s’accepter !

Cette intervention consiste à imaginer vos objectifs les plus importants et les plus profondément enracinés, et à imaginer la vie après les avoir atteints avec le plus de détails possible.

Laura King a constaté que les participants étaient :

De bonne humeur ;
Plus heureux quelques semaines plus tard ;
Moins souvent malades que les participants à qui l’on a demandé d’écrire sur d’autres sujets.

4. Sensibilisation quotidienne à la force

Les forces et les vertus du caractère est une classification révolutionnaire des traits positifs largement appréciés. Les auteurs Martin Seligman et Chris Peterson ont étudié toutes les grandes religions et traditions philosophiques pour découvrir que les mêmes vertus étaient valorisées dans toutes les cultures.

Ces vertus (humanité, courage, sagesse, etc.) devaient faire l’objet d’une étude scientifique, c’est pourquoi ils ont concentré leurs recherches sur les forces de caractère qui mènent à ces vertus. Ils ont ensuite créé des outils de mesure.

faire de son mieux
Psychologie positive – faire de son mieux

La psychologie positive s’appuie sur de nombreux outils différents pour aider les individus et les organisations à identifier leurs forces et à les utiliser pour augmenter et maintenir leur niveau de bien-être.

Le développement des forces exige un processus d’auto-examen, de découverte de soi et de réflexion. Pour que quelqu’un comprenne vraiment quelles sont ses forces, il doit se tourner vers l’intérieur. Cet outil est un moyen précieux d’améliorer la conscience de soi.

Utilisez le tableau ci-dessous pour en dresser la liste :

  • Date ;
  • Brève description de l’activité ;
  • Ce que vous avez vécu pendant l’activité ;
  • À quel point vous avez apprécié l’activité ;
  • La quantité d’énergie fournie par l’activité ;
  • La ou les forces possibles utilisées.

5. Méditation de pleine conscience

La méditation de pleine conscience est une focalisation sur le moment présent obtenu en dirigeant l’attention vers les expériences immédiates, les pensées, les sentiments, les émotions et les sensations de chacun.

Il s’agit de prêter attention à nos pensées et à nos sentiments avec un sentiment d’acceptation et de non-jugement. En termes très simples, cela implique qu’au lieu de nous concentrer sur ce que nous devrions ressentir ou expérimenter, nous sommes présents et conscients de ce que nous ressentons vraiment. Il ne s’agit pas d’essayer de changer quoi que ce soit, mais de nous mettre à l’écoute de notre expérience actuelle.

méditation pleine conscience
Méditation pleine conscience

Avec ses racines dans la méditation bouddhiste, la méditation de pleine conscience a fait son chemin vers une culture dominante en grande partie grâce au travail de Jon Kabat-Zinn et à son programme de réduction du stress basé sur la pleine conscience (MBSR).

Un grand nombre de recherches ont établi que la méditation de pleine conscience est l’un des outils les plus puissants et les plus efficaces pour promouvoir le bien-être psychologique.

La recherche sur la pleine conscience a identifié des avantages :

  • Diminution de la rumination ;
  • Réduction du stress ;
  • Augmentations de la mémoire de travail ;
  • Capacité de concentration accrue ;
  • Moins de réactivité émotionnelle ;
  • Plus de souplesse cognitive ;
  • Satisfaction relationnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *