Tags : Quand suivre une sexothérapie ? - Quels sont les avantages de la sexothérapie ? - Rôle de la sexothérapie ? -

Parfois, le sexe n’est pas tout à fait ce à quoi on s’attend. C’est une idée fausse que le sexe est toujours naturel et spontané. Un quart de la population rencontre parfois un problème de sexualité. Que ce soit pour un objectif reproductif et/ou ludique, la vie sexuelle et la vie affective sont inséparables. C’est dans ce sens que va être nécessaire la Sexothérapie. Le sexologue va évaluer et traiter les personnes qui recherchent des conseils dans toutes leurs dimensions avec une valeur ajoutée : la sphère sexuelle.

Vous pouvez vous demander si ce que vous ou votre partenaire faites est normal. Vous n’aimez pas ça ou ça fait mal… et finalement le sexe devient plus une nuisance que n’importe quoi d’agréable. On se sent du coup impuissant.

panne sexuelle
La psychologie qui étudie la vie du couple

Un problème sexuel commence souvent petit, mais peut devenir une véritable pomme de discorde dans une relation.

SEXOTHÉRAPIE ?

La sexothérapie concerne les hommes, les femmes et les couples qui cherchent à créer ou recréer une atmosphère de détente, d’érotisme et de bien-être par une sexualité sereine et harmonieuse.

Une consultation spécialisée en sexologie apporte des réponses et des solutions pour résoudre un large éventail de problèmes liés à la vie sexuelle. Il est ouvert à toute personne sans limite d’âge, pour qui la sexualité est un problème.

« La Sexualité est parfaitement naturelle mais pas naturellement parfaite » François de Carufel, Sexologue, fondateur de la thérapie Sexonfonctionnelle

À partir du moment où de telles difficultés se présentent comme un problème, il est important de pouvoir en parler avec un spécialiste. En effet, il est fondamental que ces questions sexuelles soient examinées et bien comprises par une approche humaine, pratique, positive et sans tabou.

Sexothérapie : pour qui ?

Pour la plupart des gens, parler de sexe n’est pas facile. Il y a un sentiment de honte, d’insécurité… Mais tout ce qui a trait à la sexualité peut être discuté avec un sexologue et discuté sans crainte.

Vous pouvez consulter un sexologue si vous avez des questions sur la sexualité, si vous avez des problèmes sexuels qui vous font peur de nouer une relation (autre), ou si vos problèmes sexuels continuent à peser sur votre propre bien-être et / ou votre relation négative.

problème de couple
Approche pour vos problèmes sexuels

Sexothérapie : « Que penseront les autres ? »

Comme tout autre thérapeute, le sexologue est tenu au secret professionnel. Donc si vous ne le dis à personne, personne ne le saura jamais.

La première étape peut être un obstacle difficile à surmonter. Parler de notre propre sexualité n’est pas facile. Mais c’est un obstacle qui peut être facilement surmonté et une fois la sexothérapie commencée nous permettra de nous attaquer, avec respect et empathie, aux multiples causes des dysfonctionnements sexuels des individus et des couples.

Sexothérapie : quels problèmes peuvent être discutés ?

Il y a de nombreux problèmes potentiels qui peuvent survenir dans la vie sexuelle : la phase de grossesse, la toxicomanie, le surpoids. Tous les thérapeutes ne peuvent pas résoudre tous les problèmes. Les connaissances et l’expérience sont nécessaires pour aider les gens dans leur quête.

Le rôle du sexologue est d’amener l’individu à découvrir et à interpréter les facteurs qui contribuent à ses difficultés. De cette façon, la personne est capable d’initier un changement qui lui donnera accès à une vie sexuelle et à des relations plus harmonieuses et épanouies.

Thérapie sexuelle : à quoi ressemble une consultation ?

Les premières consultations sont exploratoires. En plus de la discussion sur le problème, on vous demandera de préciser ce que vous espérez réaliser. « Guérir », « tout revenir à la normale » ne signifie pas la même chose pour tout le monde.

Dans certains cas, un examen physique sera nécessaire. Il est parfois recommandé de consulter un spécialiste pour exclure tout problème médical sous-jacent possible (dermatologique, cardiologique, neurologique,…).

problèmes de couple
Aborder les problèmes de couple

Habituellement, une session se compose de trois parties :

  1. Fournir des informations ciblées
  2. Préciser les exercices spécifiques à faire à la maison
  3. Discuter des exercices à faire à la maison

Une consultation dure entre 45 minutes et une heure. La thérapie sexuelle est plus susceptible de réussir si elle répond à certaines conditions. La première et la plus importante condition est que vous commenciez la thérapie pour vous-même et pas seulement pour votre partenaire. Il est également important que vous soyez curieux et que vous voyiez la thérapie comme une découverte.

Sexothérapie : processus thérapeutique

Quelle que soit l’approche choisie, le processus thérapeutique comporte généralement quatre phases.

Première phase

La première phase consiste en une évaluation du problème pour lequel on consulte.
C’est, entre autres, à ce stade que vous pouvez évaluer si vous êtes à l’aise avec le thérapeute et si vous lui faites confiance. Le thérapeute détermine, de son point de vue, s’il existe des contre-indications qui empêcheraient le traitement de se poursuivre. Au cours des séances, on pourrait vous demander d’expliquer les raisons de votre consultation, les hypothèses qui pourraient expliquer le problème, vos antécédents personnels et sexuels, vos relations avec votre conjoint et les membres de votre famille, votre passé thérapeutique. Bref, le thérapeute fait l’évaluation de la situation problématique en vous amenant à exprimer ce que vous estimez être le plus pertinent pour la progression de la thérapie.

Seconde phase

La deuxième phase consiste en une clarification de la situation problématique.
Une fois l’alliance établie, le thérapeute recueillera des informations plus détaillées sur le problème qui vous motive à consulter. L’objectif est de comprendre le conflit à travers  une technique pratique avant d’essayer de le résoudre. À ce stade, vous et le thérapeute formulerez les hypothèses qui pourraient expliquer les causes, les déclencheurs et le maintien de la difficulté sexuelle. Avec ces hypothèses, vous établirez avec votre thérapeute les objectifs thérapeutiques et les stratégies pour les atteindre.

Troisième phase

La troisième phase consiste à mettre en œuvre le plan de traitement.
La procédure clinique utilisée pendant la phase de traitement peut varier d’une approche à l’autre. Par exemple, le thérapeute pourrait proposer des exercices de relaxation, de communication verbale ou corporelle à faire à la maison. En fait, peu importe l’approche, l’objectif demeure le même : réduire vos anxiétés, modifier vos fausses croyances, ainsi que vos pensées négatives, et modifier vos comportements indésirables.

Quatrième phase

La dernière phase consiste en l’évaluation des résultats du plan de traitement.
Avant de mettre fin à la thérapie, vous établirez un rapport d’évaluation en soulignant les acquis et les connaissances acquises et les éléments significatifs du traitement. Le thérapeute s’assurera que vous pouvez appliquer

 

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *